Voir l'image en grand

Retour sur évènement

Publié le Mercredi 11 octobre 2017

Création du comité Fnaca de Vinay en 1964

Ils étaient là au commencement et ils sont toujours là

Tout à commencé en 1964, lors du banquet de la classe 57 où Denis Sandretto soumet l’idée de créer une amicale des Anciens d’Algérie de Vinay. L’idée fait l’unanimité et il est, tout naturellement désigné responsable de cette amicale. « Pour marquer le coup » nous explique Denis Sandretto, nous avons acheté avec Humbert Vitaloni, une gerbe pour la déposer au monument aux morts lors de la cérémonie du 11 novembre 1964. Mais, l’accueil des plus anciens fut des plus froids voir même moqueur. Il faut rappeler qu’en ce temps-là, seule l’UMAC (Union mutilés et anciens combattants) existait.

En 1965, sur les conseils de Claude Roupioz, l’amicale rejoint la FNAA (Fédération Nationale des Anciens d’Algérie) qui est devenue, plus tard, la FNACA (Fédération Nationale des Anciens d’Algérie, du Maroc et de Tunisie) « quand on a commencé à revendiquer nos droits » précise Denis Sandretto. Puis, les instances obligent l’amicale à se doter d’un bureau. Celui-ci a été mis en place lors d’une assemblée générale en présence de « deux copains de la FNACA de Grenoble », Daniel Woskowiak et Georges Prat.

Ces deux hommes sont toujours au bureau départemental. Denis Sandretto est élu président, il est supplée par Albert Roux à la vice-présidence par Marcel Berruyer, Camille Matraire, Humbert Vitaloni et Louis Gambasi. Courant 1965, un conseil d’administration est élu où l’on retrouve, Louis Magnat, Raymond Chanron, Antoine Roméro, André Cony, Noël et Marcel Biron, Louis Boucher, Robert Détroyat, Maurice Buisson, Michel Chabert et un délégué par commune chargé de récupérer les adhésions et d’assister aux réunions pour retransmettre l’information dans les communes.

En 1966, vu le nombre d’adhérents dans les communes avoisinantes, le comité devient cantonal et en 1967 dépose ses propres statuts. Dans ce même temps, Denis Sandretto est élu délégué départemental au congrès de Chamrousse. « Et après, on a fait fonctionner le navire » se souvient-il.

Deux bals par an étaient organisés, le plus fabuleux a compter plus de 1 000 entrées. Un arbre de Noël permettait aux enfants de recevoir des cadeaux. Ils ont acheté leur drapeau et organisé 3 congrès. Celui des années 60 a réuni 350 personnes, celui des années 80 a vu servir 350 repas le samedi et 957 le dimanche midi. Il y en a eu un, également dans les années 90. «On a toujours reçu l’appui de la commune de Vinay depuis Marcel Carlin jusqu’à ce jour, quels que soient les élus en place » apprécie Denis Sandretto. Si aujourd’hui, beaucoup de ces « pionniers » nous ont quittés ou ont laissé leurs responsabilités dans le comité, Denis Sandretto est toujours le président d’honneur, André Cony, Louis Gambasi et Albert Roux sont toujours sur le pont et très actifs au bureau du comité cantonal qui compte 160 adhérents.

L’objectif, aujourd’hui et le devoir de mémoire, des rues, des places, des stèles du 19 mars 1962 dans toutes les communes et une présence auprès des jeunes générations, particulièrement dans les écoles.

Les coordonnées

  • Adresse
    • 38470 Têche

En images


Retour à la liste
Ajouter un commentaire

Votre commentaire ne doit pas excéder 500 caractères sinon il sera tronqué.
Nombre de caractères utilisés / 500

msgDefautDepot
Captcha antispam

Partage

 |